Accueil | Liens utiles | Nous Joindre | Emplois | Plan du site
Facebook
Rôle d'évaluation Inscription à l'infolettre!

Communiqué : Nouvelle réglementation sur la pêche au touladi

Depuis 1988 au lac Archambault et 1989 au lac Ouareau, le ministère responsable de la gestion de la faune au Québec (actuellement le Ministère des forêts, de la faune et des parcs) réalise des inventaires du touladi afin de connaître la qualité de l’habitat et l’état des populations, en ayant comme objectif ultime d’éviter la surexploitation de cette espèce et d’assurer sa pérennité pour les générations futures.

Le touladi, communément nommé truite grise, est une espèce fragile qui a besoin d’eaux froides et bien oxygénées pour survivre. De plus, cette espèce dont le taux de croissance est lent, prend plusieurs années avant de se reproduire. Le touladi est donc vulnérable aux modifications de la qualité de son habitat ainsi qu’à la surpêche, car sans une réglementation bien adaptée, il est facile de capturer les touladis avant qu’ils n’aient eu le temps de se reproduire une première fois, ce qui conduit à un état de surexploitation menaçant la survie de cette espèce.

Le Ministère a constaté au cours des années 1990, que le touladi avait été surexploité aux lacs Archambault et Ouareau, comme dans la majorité des lacs du sud du Québec. Ce constat a mené à la fermeture de la pêche à cette espèce ainsi qu’à la mise en œuvre d’un programme d’ensemencements afin de restaurer les populations. Les derniers ensemencements réalisés à l’aide de touladis produits à partir des œufs fécondés au lac Archambault, ont été faits en 1999 au lac Ouareau et en 2010 au lac Archambault. En moyenne, de 6 500 à 7 000 poissons furent déposés à tous les deux ans dans chaque lac, ceux-ci étant marqués afin de pouvoir les distinguer des touladis nés en nature.

Au lac Ouareau, la pêche au touladi, fermée en 1995, fut de nouveau permise à compter de 2002. Une limite de longueur minimale de 50 cm (longueur à la fourche) fut en même temps instaurée. Depuis 2004, la saison de pêche au touladi Ouareau s’échelonne du 1er juillet au dimanche le plus près du 15 septembre. Le Ministère réalise les inventaires aux cinq ans afin de suivre dans quelle mesure cette espèce se maintient à l’équilibre. Suite au dernier inventaire du lac Ouareau réalisé en 2015, force est de constater que le touladi démontre des signes évidents de surexploitation. Afin de prévenir un déclin trop prononcé, la pêche au touladi sera interdite à compter du 1er avril 2018 et ce jusqu’en 2020 inclusivement, date du prochain inventaire.

Au lac Archambault, la pêche au touladi est interdite depuis 2005 suite au constat de surexploitation. Les inventaires ont été réalisés aux cinq ans (par exemple : 2002, 2007, 2012, 2017, etc.) afin de connaître dans quelle mesure la situation du touladi s’améliore suivant les ensemencements de repeuplement. Le dernier inventaire s’est avéré concluant : après dix-huit ans d’interdiction de pêche et l’ensemencement de près de 49 000 spécimens, la population est restaurée. Le Ministère est donc favorable à la réouverture de la pêche durant une saison restreinte, soit du 1er au 31 août. Cette modalité devrait être en vigueur jusqu’au prochain inventaire, prévu en 2022.  Une limite de longueur minimale de 45 cm sera en application en 2018. Le Ministère étudie la possibilité d’imposer une limite de longueur de 55 cm à compter de 2019, celle-ci étant mieux adaptée au taux de croissance du touladi. Ce qui signifie que les touladis plus petits que la limite de longueur doivent obligatoirement être remis à l’eau immédiatement après leur capture. Pour augmenter leurs chances de survie, le Ministère demande aux pêcheurs de respecter les Saines pratiques de remise à l’eau, disponibles sur son site web à l’adresse suivante : https://www.mffp.gouv.qc.ca/faune/peche/remise-eau-poisson.jsp

Nous vous rappelons également que la pêche à l’éperlan est toujours interdite dans le lac Archambault et ses tributaires en 2018.

Pour obtenir plus de détails sur les règles en vigueur dans la zone de pêche 9 dont fait partie Saint-Donat, vous êtes invités à consulter le site web du Ministère à l’adresse suivante : http://peche.faune.gouv.qc.ca

François Girard, biologiste
Ministère des Forêts, de la faune et des Parcs du Québec
Direction de la gestion de la faune de Lanaudière et des Laurentides
Bureau de Repentigny (450) 654-7786, poste 251

 

Publié le 5 juin 2018

« Retour

 

 

Associations
de lacs

Liens rapides

Publicité

Publicité

Publicité

citoyens tourisme investisseurs