Accueil | Liens utiles | Nous Joindre | Emplois | Plan du site
Facebook Twitter
Rôle d'évaluation
 

Nourrissage des animaux sauvages

Il n’est absolument pas recommandé de nourrir les animaux sauvages (ours, chevreuils, canards, etc.). Aucun animal sauvage ne tire avantage d’être nourri artificiellement, c’est même plutôt le contraire. Les conséquences sont multiples :

  • Changement de comportement (agressivité, familiarisation avec l’Homme) ;
     
  • Dépendance accrue à la nourriture artificielle, souvent de mauvaise qualité ;
     
  • Perte de leur instinct de survie pouvant entraîner la mort ;
     
  • Augmente les risques de collision avec des véhicules dans le cas des chevreuils ;
     
  • Attire les prédateurs comme les loups ;
     
  • Transmission plus rapide des maladies lors des rassemblements dans les lieux d’alimentation artificiels.


Les canards peuvent produire par jour autant de coliformes fécaux que plusieurs humains, ce qui peut rendre l’eau impropre à la baignade, il n’est donc pas recommandé de les nourrir. De plus, l’apport de matières fécales concentrées en un même lieu peut entraîner l’apparition d’algues bleu-vert ou d’algues filamenteuses.

 

 

 

Associations
de lacs

Liens rapides

Publicité

Publicité

Publicité

citoyens tourisme investisseurs